Back Vous êtes ici : Accueil

Argent metal : un bon investissement ?

Écrit par 

L'argent métal comme l'or et les matières premières en général sont en net baisse, et pourtant l'annonce de sa pénurie est vivace depuis de longues années. Où est la vérité ?

 De prime abord, l'information concernant l'argent métal est très confus. De multiples sites de presse générale ou d'économie voir de "survivalisme" nous annonces depuis quelques années une inévitable flambé des prix de l'argent métal. Pourtant, présentement l'argent pour 31,10 grammes soit une once vaut 13, 52 € et la tendance générale est en baisse...

Pour rappel l'argent valait en 2011 50 dollars, record historique.

Les fluctuations de la courbe des prix de l'argent sont beaucoup plus violentes que celles de l'or, et c'est pour cela qu'on surnomme l'argent le « métal du diable » : il défait les fortunes aussi rapidement qu'il les fait.

Mais ces fluctuations n'ont rien à voir avec un épuisement des sous sol en argent, ni d'ailleurs avec quelque raison physique. Notre économie mondiale s'est abrogé des valeurs réelles depuis 1971, Richard NIXON président des États-Unis de l'époque face à une crise économique majeur décide de ne plus indexer le dollars sur l'or ( donc l'argent également). Le dollars étant la monnaie d’échange internationale, l'ensemble des pays à suivi cette exemple autant par choix que par obligation.

C'est la fin de "l'étalon or" système monétaire dans lequel l'unité de compte ou étalon monétaire correspond à un poids fixe d'or. (l'argent métal compris)

Depuis cette époque, la monnaie dominante mondiale ainsi que les autres monnaies dans le monde ne repose plus sur des valeurs physique, c'est l'ère de l’économie fiduciaire. La spéculation, les effets d'annonces influent sur les marchés de telle façon que dans le cas de l'argent métal. Sa valeur est au plus bas alors qu'en réalité son offre est inférieur à la demande.

 Selon Mansoor Barati, spécialiste à l’université de Toronto des métaux rares et de leur recyclage, on pourrait épuiser les stocks connus aux alentours de 2029 au rythme de production actuel : 23.000 tonnes en 2013, selon le Silver Institute, contre une demande de 30.000 tonnes. Le service géologique des États-Unis estime quant à lui que l’épuisement pourrait intervenir dès 2021, d’autres que les stocks d’argent dans le monde disparaîtront entre 2023 et 2028 ou encore en 2037.

Évidemment, cette date ne peut être estimée avec exactitude. En effet, la raréfaction renchérit les prix de l’argent (le kilogramme d’argent pur se négocie aujourd’hui à 450 euros, contre 160 euros en 2000), donc permet des techniques d’exploration ou de recyclage plus coûteuses. De ce fait, les prix sont retombés depuis un pic en 2011 à 936 euros. Toutefois, le professeur Barati est formel : « on n’ira pas au-delà de la fin de ce siècle" .

Une demande en forte croissance

En effet, la demande est croissante. La Chine est depuis 2010 le premier importateur d’argent, avec aujourd’hui plus de 3.500 tonnes consommées par an, soit 3.000 tonnes de plus qu’au début du siècle. Un volume qui a donc quadruplé d’une année à l’autre. Tout au long de sa vie, un citoyen américain consomme en moyenne 1,6 kilo d’argent.

Les applications multiples de l’argent dans l’industrie en font un métal très prisé : électricité, électronique, brasures, soudures, et autres alliages. Il est utilisé sous forme d’alliage pour les fusibles électriques, les électrodes, les condensateurs, les cuves de réacteur, les plombages, les thermos, les barres de contrôle dans les réacteurs nucléaires, le traitement de l’eau potable des réservoirs de camping-cars et des bateaux, les pigments dans les cosmétiques ou les sucreries, entre autres usages. On l’utilise aussi dans le secteur de la santé pour ses qualités antiseptiques


Autre source de croissance forte de la demande : les panneaux solaires. On estime que d’ici 2017, la demande en argent du secteur photovoltaïque représentera au moins 18 % de la demande mondiale d’argent. Les projections de croissance de l’Agence Internationale de l’Énergie – quelque 4.000 gigawatt d’électricité solaire d’ici 2050 – ne sont pas compatibles avec les stocks d’argent actuels. Il faudra construire les panneaux solaires différemment…

 Pour conclure clairement cette article, le mythe de l’en voler des prix de l'argent est fondé et dirai-je presque fatalement inévitable, seule inconnue dans l'équation la mesure et la durée de l'effet de spéculation de l'argent fiducie.

   

 

 


 

 

 

 

 

 

 

Media

Dernière modification le samedi, 15 août 2015 12:49
Évaluer cet élément
(0 Votes)
mr k

 Autodidacte dans de multiples domaines, j'ai assemblé plusieurs de mes passions pour créer survivaliste.info.

Pour moi la prévoyance est ordinaire et quotidienne, je défend une vision"survivaliste" citoyenne et responsable. 

Plus dans cette catégorie : Pièce d'investissement en argent... »

Laissez un commentaire

Soyez adulte et constructif !

Mr K

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.