Back Vous êtes ici : Accueil

Irma, la confiance et le futur...

Écrit par 

C'est dur à dire mais des catastrophes comme l'ouragan "IRMA" est classiquement le type de catastrophe travaillé en projection, nécessairement lorsqu’un cas concret se présente cela représente une mine d'informations à exploiter ...

Dans cette otique on commence toujours par récolter l'information, on la hiérarchise, la structure, viens ensuite l'analyse et la projection... Rien d'étonnant cette méthode n'a rien de nouveau ni d'incroyable. Par contre dans notre cas précis l'étape de la récolte de l'information s'est trouvée compliquée par la dissonance de ces dernières.

Entre les vidéos à chaud présentes sur les réseaux sociaux et l'information des médias "mainstream" au-delà de l'interprétation ou du point de vue, on remarque clairement une organisation de l'information dans une direction globale...

Si effectivement du point de vue de la victime nous connaissons les filtres des états de choc ou encore de sentiment d’abandon, nous pouvons tout de même apprécier la nature des vidéos et de ce qu'elles témoignent...

L'état de choc psychologique est connu, les forces de l'ordre le gèrent, les pompiers également au quotidien. Ce phénomène est mal connu du public ou souvent sous considérés. Pour l'exemple après une collision en véhicule un individu peu se retrouver à divaguer au milieu d'une autoroute sans même s'en rendre compte.

Le sentiment d'abandon est très bien connu, les militaires, aventuriers, font un travail de gestion mentale, un conditionnement. Pour un exemple qui marquera certains d'entre vous il est clairement présent chez une personne sortie de sa zone de confort contraint de se faire violence pour s'adapter. Ce sentiment est tellement puissant chez certaine personne qu'elle se laisse "mourir".  

Malgré ces explications de facteur psychologique, si nous convenons d'en invalider la valeur,  nous conservons tout de même ces vidéos à chaud, témoignage édifiant...

C'est donc pour cette raison que cet article se retrouve dans cette section... Effectivement la première évidence qui s'impose est l'effet "poudre de perlimpinpin" diffusé par les médias qui, comme pour la catastrophe de Tchernobyl diffusent de la propagande à "destination de"...

C'est donc un constat, un facteur à prendre en compte qui amène légitimement à se poser certaines questions .

  • Seront nous informer clairement en cas de catastrophe ?
  • Devrons-nous écouter les autorités ?
  • Leurs intérêts es-t’il le mien ?

Pour aller plus loin nous pouvons prendre d'autres sujets comme les vaccins obligatoires ou encore la diffusion de pesticide, l'amiante...

Ce prisme permet effectivement de se poser bien des questions, on pourra toujours dénigrer cette réflexion avec la superbe stratégie de catégorisation systématique des réfractaires en "complotiste" mais il n'en restera pas moins pour les plus perspicaces comme les "prévoyant" une méfiance grandissante.

Entre un état et ses citoyens c'est un contrat de confiance, chaque mensonge est une cognée dans l'arbre de la confiance, une fois à terre c'est fini...

Au-delà de ce qu'un prévoyant tirera comme conclusion, on peut s'alarmer de situation de crise X dans lesquelles les individus seront toujours plus nombreux à refusé l’obéissance...

Et l'état en paye déjà les conséquences, les vaccins, rien que ce sujet en est une conséquence directe.

Bon ou mauvais pour nous c'est d'abord une affaire de confiance perdue. Et ce n'est pas en l' imposant par les lois qu'on n'y changera quoi que ce soit, bien au contraire.

Media

Dernière modification le dimanche, 05 novembre 2017 21:08
Évaluer cet élément
(0 Votes)
mr k

 Autodidacte dans de multiples domaines, j'ai assemblé plusieurs de mes passions pour créer survivaliste.info.

Pour moi la prévoyance est ordinaire et quotidienne, je défend une vision"survivaliste" citoyenne et responsable. 

Plus dans cette catégorie : « Une dictature, en marche ?

2 Commentaires

Laissez un commentaire

Soyez adulte et constructif !

Mr K

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.